Groupe hospitalier Paul Guiraud (GHPG)

Addictions

Partager :

L'addiction désigne l'asservissement d'un sujet à une substance ou une activité dont il a contracté l'habitude par un usage plus ou moins répété.

La toxicomanie désigne l'usage habituel et excessif, nuisible pour l'individu ou pour la société, de substances toxiques, ce qui engendre un état de dépendance psychique et/ou physique.

Les addictions les plus courantes concernent des substances peu toxiques (caféine), toxiques (nicotine) ou des drogues dures (héroïne).


Toxicomanie

Centre de soins spécialisé aux toxicomanes (CSST) - Clinique Liberté
 

C'est un établissement médico-social relevant de la loi du 30 juin 1975 relative aux institutions sociales et médico-sociales et de la loi 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale.
Cet établissement assure selon l’article D3411-1 et suivants du code de la santé des missions de prévention, d’accueil et de prise en charge des personnes ayant une consommation à risque ou un usage nocif de substances ou plantes classées comme stupéfiants ou présentant des addictions associées.
Le CSST Clinique Liberté compte parmi les sept centres de soins ambulatoires de soins aux toxicomanes des Hauts- de-Seine.On y est accueillie toute personne demandant conseil, aide et soins en matière d’usage de drogues, ainsi que sa famille et son entourage. Chaque usager pourra y trouver une proposition personnalisée de prise en charge individuelle et globale adaptée à sa situation, par une équipe pluridisciplinaire composée d’animateurs– accueillants, médecins, infirmières, travailleur social.
Des équipes mobiles(Ouest 94 et Sud 92) dispensent également des soins aux personnes souffrant d'addictions.Par ailleurs, une consultation s’adresse aux parents dont les enfants consomment des produits. Il s’agit de Guidance parentale Sud 92.
Consultation Jeunes Sud 92

Objectifs

Les objectifs de l’association Liberté pour l’accueil de jeunes consommateurs sont de pouvoir intervenir dans les lieux où évoluent les adolescents et jeunes adultes (milieu scolaire, lieux d’animation de quartier, missions locales…) afin de pouvoir délivrer un message de prévention concernant l’usage de substances psychoactives, mais surtout de créer un lien avec ces jeunes afin qu’ils puissent venir à la consultation de Bourg-la-Reine si ils se sentent en difficultés avec leurs consommations. Le partenariat- Il est développé avec de nombreuses structures intervenant dans le domaine de l’adolescence situées dans le sud du département, comme les clubs de prévention spécialisée, les associations socioculturelles; mais aussi avec des structures d’insertion socio- professionnelles telles que les missions locales, les bureaux information jeunesse et les foyers d’hébergement type FJT. - Un réseau avec des instances médicales CMS, CMP a été créé pour permettre de proposer un suivi médicalisé aux personnes qui en expriment le besoin ou repérées comme fragilisées psychiquement.- Un travail avec l’Éducation Nationale notamment des Lycées et Collèges du bassin Sud 92 s'est développé.- Pour répondre aux exigences du Ministère de la justice concernant l’orientation des jeunes consommateurs de substances psychoactives, un accueil spécifique pour des jeunes avec une orientation justice (en partenariat avec les SPIP et services d’injonctions thérapeutiques), a été mis en place.
- Développement des activités à destination des services jeunesse des Mairies du sud 92.

Alcoologie

Centre de cure ambulatoire en alcoologie Sud 92 et la consultation avancée en alcoologie Missions
Il s'agit d'un établissement médico-social, créé par arrêté préfectoral du 24 juillet 2000 et géré par le Département addictions, soins et prévention, banlieue sud de l’établissement public de santé Paul Guiraud à Villejuif, Val-de-Marne.- Ce service relève de la loi du 30 juin 1975 relative aux institutions sociales et médico-sociales et de la loi 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale.
Ce service comme mentionné à l’article 3 alinéa 9 de la loi n° 75-535 du 30 juin 1975, assure des soins ambulatoires et des actions d’accompagnement social et de réinsertion en faveur des personnes présentant une consommation d’alcool à risque ou atteintes de dépendance alcoolique ainsi qu’en faveur de leur famille.- Le CCAA Sud 92 et la CAA comptent parmi les 6 centres du dispositif de soins ambulatoires en alcoologie des Hauts-de-Seine.Accueil
- Le centre reçoit toute personne en situation de souffrance avec l’alcool, qu’elle soit abstinente ou non. Toute personne où qu’elle soit domiciliée peut consulter au CCAA.La famille et l’entourage peuvent également être reçus.
Chacun y trouvera une prise en charge personnelle globale et adaptée à sa situation.- Les personnes accueillies sont reçues individuellement par une équipe pluridisciplinaire composée d’un médecin, d’un psychologue, d’une infirmière, d’une assistante sociale, d’un animateur et d’une secrétaire.- Des ateliers psychothérapeutiques et de créativité animés par des professionnels sont proposés aux personnes accueillies.Des séjours thérapeutiques de long et moyen séjour peuvent être proposés sur avis du médecin alcoologue et après accord de l’assurance maladie.L’approche thérapeutique utilisée au centre repose sur une approche médico-sociale de la dépendance et pas seulement sur l’indication d’une cure et d’un traitement médicamenteux.  
 

Les consultations
 

Consultation toxicomanie

La consultation au centre spécialisé de soins aux toxicomanes (CSST) est gratuite et anonyme (loi du 31 décembre 1970).
Toute personne se présentant la première fois est reçue avec ou sans rendez-vous.
Elle peut venir d’elle-même, être adressée par son entourage ou par  une instance médicale, sociale, professionnelle, judiciaire...