Groupe hospitalier Paul Guiraud (GHPG)

Les rencontres familles soignants 14 édition

Partager :
Publié le 03/02/2022

Emergence des troubles psychiques et premiers épisodes : quels recours ?

Comment réagir lors de l’émergence des premiers épisodes psychotiques et repérer les premiers signaux d’alerte ? Telle était la thématique de la 14ème rencontre Familles Soignants qui a réuni proches de patients et professionnels de santé au sein de la cafétéria de l’hôpital Paul Guiraud, le jeudi 2 décembre 2021 sous l’égide du Dr Anne Rauzy, praticien hospitalier du GHP Paul Guiraud et membre du groupe de travail « Initiatives Relations avec les Usagers ».
Cette problématique décisive a notamment réuni des parents de patients et spécialistes de la pédopsychiatrie. Des figures fondamentales pour aborder correctement ces thématiques puisque dans 75% des cas, l’émergence des troubles psychiques survient avant l’âge de 25 ans.
La conférence s’est donc initiée par le témoignage d’une mère, confrontée à l’épineuse épreuve de l’intervention précoce des psychoses au sein de son foyer. En effet, deux de ses fils ont rencontré des troubles psychiques à un âge précoce, l’un souffrant d’autisme asperger et l’autre de troubles schizophréniques. Grâce à un diagnostic et une bonne prise en charge, les deux jeunes hommes arrivent aujourd’hui à vivre avec leur pathologie. Toutefois, le temps d’attente entre les premiers symptômes et le diagnostic s’est avéré particulièrement complexe. A savoir qu’en France, la durée entre ces deux facteurs est évaluée à un an et demi en moyenne. Il s’agit d’une période très sensible puisque l’émergence des épisodes psychotiques peut entrainer une toxicité sociale, dangereuse pour le patient et son entourage. Il convient donc d’identifier les patients à risque rapidement pour que la prise en charge soit la plus optimale, malgré des symptômes compliqués à déceler, en particulier chez les adolescents.
Suite à ce récit, trois spécialistes de santé sont intervenus pour aborder le sujet par le prisme de leurs expériences. Le Dr Adrien Legrand, praticien hospitalier au C’JAAD (Centre d‘Evaluation pour les Jeunes Adultes et Adolescents) du GHU Paris psychiatrie et neurosciences est longuement revenu, études à l’appui, sur les conditions de l’émergence de la maladie et sa prise en charge. 
S’en est suivi une intervention du Dr. Denis Rousselin, praticien Hospitalier du centre hospitalier Fondation Vallée, chef du service des prises en charge ambulatoires et responsable de l’ULPIJ qui a éclairé le sujet de son savoir-faire auprès d’un échantillon de patients enfants et adolescents, sachant que la plupart des patients développent leurs premiers troubles psychiques à l’âge pivot de l’adolescence.
Pour finir, la présentation s’est conclue sur l’intervention du Dr Joséphine Caubel, praticien hospitalier de l’EPS Erasme, cheffe du Pôle 92G09 adulte qui a fait part de son expérience concrète dans l’accueil des patients ainsi que des problématiques liées à l’hospitalisation des patients et les solutions proposées.

Au cours de cette soirée, chaque spécialiste a pris le temps de mettre en avant le fait qu’il était nécessaire d’intervenir dès les prémices de la maladie. En effet, plus un patient est pris en charge tôt, plus son traitement sera efficace. Un temps de questions-réponses entre les familles des patients du GHP et les intervenants a également été mis en place entre chaque intervention. 
 

Prochaine rencontre le 9 juin 2022 de 18h à 20h - 15ème édition "Médiateur en santé pair en psychiatrie : quand un patient devient soignant"