Groupe hospitalier Paul Guiraud (GHPG)

Accès au soins

Partager :

Prise en charge

Une équipe pluridisciplinaire, formée à la psychiatrie est mobilisée pour la prise en charge de votre proche. Elle mettra toutes ses compétences et son savoir-faire à son service pour l’accueillir, l’aider, l’accompagner et le soulager.

A son arrivée, votre proche bénéficiera systématiquement d’une consultation effectuée par un médecin généraliste. Celui-ci pourra, au besoin, prescrire des examens complémentaires. Si l’état de la personne hospitalisée ne lui permet pas de transmettre les informations relatives à sa santé, nous vous invitons à les communiquer aux médecins et/ou à l’équipe soignante ainsi que toutes les informations connues de vous qui pourraient s’avérer importantes (antécédents, allergies …).

L’établissement accorde une attention toute particulière à la prise en charge de la douleur. Il dispose d'une consultation dédiée aux spécialités médicales, ainsi qu'un Comité de Lutte contre la Douleur (CLUD). Si votre proche n'est pas en mesure d'exprimer sa douleur, n'hésitez pas à la signaler à son médecin.

Vous pouvez également, avec l’accord de la personne concernée,  demander un rendez-vous avec le médecin en vous adressant au secrétariat de l'unité d'hospitalisation.

Si vous rencontrez des difficultés dans la réalisation de certaines démarches administratives (frais de séjour, logement, couverture sociale …), vous pouvez prendre un rendez-vous auprès du  service social de l'unité du secteur d'hospitalisation.

Hospitalisation

Par le principe de la sectorisation. Le territoire national est découpé en aires géographiques appelées  «secteurs».

Cette organisation vise à soigner les personnes en souffrance psychique au plus près de leur domicile pour assurer l’accès aux soins de tous.

Pour les patients sans domicile, l’établissement détermine le secteur qui offre les meilleures perspectives d’articulation entre le projet de soins et le projet de réinsertion sociale.

Modes d’hospitalisation

Avec le consentement de la personne

La majorité des hospitalisations de vos proches sont consenties dites « soins libres ».

En hospitalisation libre, les conditions d’hospitalisation et de sortie sont identiques à celles de toute autre hospitalisation.

Sans le consentement de la personne

Il existe également quatre modes d’hospitalisations dites « sans consentement ».

  • L’admission en soins psychiatriques à la demande d’un tiers (SDT) lorsque les troubles mentaux rendent impossible le consentement de la personne et que son état mental impose des soins immédiats assortis d’une surveillance médicale constante justifiant d’une hospitalisation complète. (voir le livret SDT)
  • L’admission en soins psychiatriques à la demande d’un tiers en urgence (SDTU), en cas d’urgence lorsqu’il existe un risque grave d’atteinte à l’intégrité du patient.
  • L’admission en soins psychiatriques pour péril imminent (SPI) lorsqu’il s’avère impossible d’obtenir une demande d’hospitalisation  et qu’il existe un péril imminent pour la santé de la personne au moment de l’admission.
  • L’admission en soins psychiatriques sur décision du Représentant de l’Etat  (SDRE) lorsque les troubles mentaux du patient nécessitent des soins et compromettent la sûreté des personnes ou portent atteinte, de façon grave, à l’ordre public. (voir le livret SDRE)